HOOPERS

Un sport idéal pour tous les chiens, de tous les âges !

 

Le Hoopers est apparu pour la première fois aux États-Unis sous le North American Dog Agility Council. Sa popularité s’est répandue en Europe (principalement en Suisse et en Norvège) et a maintenant atteint le Royaume-Uni, la France et la Belgique.

 

Ce sport ultra complet ne présente que des avantages. Il aidera votre chien à être plus autonome. 

Le Hoopers est accessible à chaque conducteur et à chaque chien. La vieillesse, la race et / ou la taille ne jouent aucun rôle. Contrairement à l'Agility traditionnelle, le chien n'a pas à sauter. Une particularité majeure est que le conducteur ne se déplace pas et ne peut pas quitter sa place. Le chien est guidé tout au long du parcours avec un langage corporel, des commandes verbales et/ou gestuelles.

 

Pour un chiot, il permet d'apprendre à se laisser diriger, même de loin. Pour un chien âgé, c'est une superbe occasion de continuer à s'éclater avec son maitre. 

 

Il y a 5 obstacles principaux à passer dans la discipline du Hoopers. Ces obstacles ne doivent pas blesser le chien. L’ordre des obstacles va changer lors des entraînements et des compétitions. Voici la liste des obstacles :

  • Les hoopers : les demi-cerceaux dans lesquels le chien doit passer

  • Les tunnels : le chien doit passer dedans. La longueur du tunnel peut varier selon le niveau du chien.

  • Les barils et les cônes : le chien doit pouvoir passer autour

  • Les treillis : permettent de délimiter le parcours ou servent à guider le chien

C’est à vous de diriger le chien à travers ces méandres, sans vous déplacer !

L’occasion pour les chiens ayant déjà une bonne base de rappel et d’écoute d’apprendre à travailler à distance : un nouveau jeu idéal pour renforcer la confiance en soi du chien (qui devra s’éloigner de son maître) ainsi que son écoute et sa concentration (s’éloigner sans décrocher, tout un défi !).

 

Ce sport se pratique en tout temps contrairement à l’agility qui en fonction des conditions météo est à éviter.

Le Hoopers peut apporter beaucoup à votre chien. Bien que la discipline semble très facile, elle nécessite que le chien soit à l’écoute. Donc, forcément cela renforce l’éducation de base. Votre chien va apprendre à se connecter à vous.

 

Un chien bien dans ses pattes est toujours plus à l’écoute. Avec ce sport, votre chien va se dépenser physiquement et mentalement. De plus, que vous ayez un chiot, un chien dans la force de l’âge ou encore vieillissant, le Hoopers améliore et entretient la proprioception. C’est un vrai plus pour entretenir le physique du chien en douceur.

Le Hoopers offre différents types de course, afin de laisser tous les duos maître-chien se faire plaisir dans ce qu’ils font de mieux.

La Course de hoopers : le parcours est numéroté et n’est constitué que de hoopers.

Le Course de barils : le parcours est numéroté. Il est constitué de barils, mais les obstacles de départ et d’arrivée sont des hoopers.

La Course de tunnels : le parcours est numéroté et est principalement constitué de tunnels. Il est possible de placer des barils entre les tunnels afin d’aider le chien à aborder les obstacles de la bonne manière. Des hoopers sont placés au départ et à l’arrivée.

Cette discipline a vraiment été inventée pour le bien des chiens, tout en conservant le côté sport et compétition.

Comme tout sport qui peut se pratiquer en compétition, il convient de respecter le règlement pour ne pas se faire exclure.

 

Voici donc quelques règles de base :

  • Le déroulement du parcours est laissé à la fantaisie du juge. Il doit toutefois respecter les directives réglementaires.

  • Le but du Hoopers doit être pour le conducteur de pouvoir présenter un parcours circulaire et régulier de son chien, dirigé à distance. Les obstacles seront placés afin de ne pas exiger de changements de direction abrupts. Le chien doit travailler de la manière la plus calme et la plus concentrée possible.

  • Le chien doit réaliser le parcours en respectant l’ordre des obstacles et dans le temps fixé. Il est à signaler que le déroulement du parcours est à chaque fois différent, pour éviter que le chien développe une habitude.

  • Pendant le parcours, le chien ne porte rien par mesure de sécurité.